De quoi une chandelle peut-elle bien être fière ? Christian Brissart
Plus de citations...
Accueil > Lectures > Nouvelles > Richard Palachak > Fragments de nuit, inutiles et mal écrits (saison 2) : 31-32-33

Richard Palachak

Fragments de nuit, inutiles et mal écrits (saison 2) : 31-32-33

jeudi 13 juin 2019, par Blackout

Photo de Simon Woolf

Pour le livre de Richard Palachak, "Kalache", c’est par ici : KALACHE


Pour le livre de Richard Palachak, "Vodka Mafia", c’est par la : VODKA MAFIA

Fragments de Nuit, inutiles et mal écrits : 31

 
Car les données sont limpides pour Ondro, qui a enregistré deux types de fonctionnement durant ces dernières années : cogner ou se faire cogner. Pour faire la différence entre ces deux types de traitement, c’est simple : dans le premier cas, le sujet porte une tenue noire et un casque, dans le second, le sujet se présente torse nu, avec des tatouages partout. En ce qui concerne le problème de la simultanéité des deux cas de figure, c’est vite arrangé. Robot’ va bourrer la gueule du grand costaud tandis que le petit gros lui chatouillera les côtes avec son bâton. Puis lorsqu’il lui aura dévissé la tête, il fera semblant d’être assommé par un coup de matraque. Toutes ces informations s’imbriquent instantanément dans sa cervelle d’insecte, sans le moindre effort intellectuel. Tel un trieur automatique de pommes sur une chaîne motorisée, il trie d’un coup d’œil machinal les fruits pour la consommation et ceux pour le jus.
 

Fragments de Nuit, inutiles et mal écrits : 32

 
Yvan entre en prem’s et se jette sur Ondro en combinant des séries de directs, d’uppercuts et de crochets à la vitesse lumière d’enchaînements d’école. De son côté, Michael fait un pas chassé furtif pour attaquer le géant de flanc, et le frappe dans la panse avec une batte de base-ball. Sans résultat. Si ce n’est que la Machine à Destroy saisit des deux mains la gorge d’Yvan et lui déchiquette la race avec un monstrueux coup de boule. En une fraction de seconde, juste avant que le tarin du vor ne se mette à rincer tel un karcher et que son corps inanimé ne morde la poussière, un coup de genou sauté stoppe sa chute et le projette contre un mur tel une balle de squash. Choqué, Michael lâche sa batte et se retrouve hypnotisé par la scène, incapable de réagir ou de bouger. Robot’ se saisit de son arme et termine le travail en s’acharnant sur la pomme pourrie du l’Ukrainien impétueux. On dirait alors un bûcheron qui fend du bois. D’abord, il y a des morceaux de visage qui émergent encore d’une soupe de chair et de sirop. Puis une grosse tomate écrasée dont on verrait quelques lambeaux de peau rouges, de la pulpe et du jus. Enfin des éclats de coquilles d’œuf et des lobes de mozza font jour. Michael et Tatiana, flaqués de sang des pieds à la tête, ont soudain la même idée lumineuse : fuir.
 

Fragments de Nuit, inutiles et mal écrits : 33

 
La fille fout le camp par la porte dérobée tandis que le gros prend la porte d’entrée, sans avoir oublié de laisser la charge explosive à l’intérieur du Golgotha. À quatre pattes et de la merde au cul, Michael rampe sur une bonne dizaine de mètres avant de tout faire péter. À cet instant précis, Ondro est encore dans la pièce à faire le mort. Une seconde plus tard, sa carcasse de grizzly se transforme en cotillons de mardi-gras. À la chambre de contrôle, les secrétaires sexy paniquent et décarrent comme un pet dans une toile cirée tandis que Nika hurle au gamin :
 
- Bordel à cul de putain lettone, faut se barrer cash, Pet’o ! T’entends ? Faut qu’on se barre illico ! Suis-moi, foutre bite ! Faut qu’on se soit tirés avant que Michael n’atteigne l’entrée de l’entrepôt et ne donne l’alerte à ses gorilles !
- Et par où tu veux qu’on se casse ?
 
À ces mots, tel un ange providentiel, Tatiana les rejoint avec calme et lucidité, une clope au bec et son éternelle paire de lunettes de soleil sur le nez. Alors elle leur lance : « Eh, les deux crétins, vous me suivez ou quoi ? »
 

Richard Palachak


Bookmark and Share

© Black-out

SPIP | | Plan du site | Contactez-nous | Suivre la vie du site RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl