L’art contemporain se définit facilement, c’est celui que le non initié ne peut pas comprendre. Christian Brissart
Plus de citations...
Home page > Vitrine > Nouvelles Noires > Elle et lui - Michel Arrivé, Brito > Elle et lui, lui et elle - Michel Arrivé, Brito

Nouvelles noires

Elle et lui, lui et elle - Michel Arrivé, Brito

Monday 30 April 2018, by Blackout

Livre posthume de Michel Arrivé, linguiste, spécialiste de Jarry et du Collège de Pataphysique, dont les écrits ont beaucoup tourné autour de son rapport à la vieillesse et la mort, avec notamment "Les Remembrances du vieillard idiot" (Flammarion, prix du premier roman). Avec une couverture d’Alexis Horellou et des illustrations intérieures de Brito (ancien reporter-dessinateur au Canard Enchaîné et au Monde). Préfacé par Sylvaine Arrivé (fille de Michel Arrivé).
 
Quatrième de couverture :
De même qu’il existe une « littérature jeunesse », on pourrait concevoir une « littérature vieillesse » : les auteurs seraient des vieux, qui mettraient en scène des personnages de vieux, pour toucher un public de vieux. Les thèmes de prédilection en seraient la vieillesse, la maladie, et bien entendu, la mort.
Le recueil des dix nouvelles de Michel Arrivé, intitulé Elle et lui, lui et elle figurerait en excellente place dans cette bibliothèque. Et ceci d’autant plus justement qu’il constitue une édition posthume ! Car Michel Arrivé est mort le 3 avril 2017, dans sa quatre-vingt-unième année. Dans ce « rayon vieillesse », il y aurait deux sous-genres : la collection White et la collection Black. La première proposerait une littérature de la sérénité, de la sagesse et de la transmission ; on y verrait de beaux vieillards chenus donner aux générations montantes les leçons apaisées d’expériences maîtrisées et heureuses. Les autres textes, ceux du désespoir, de la désillusion et de l’amertume seraient réunis dans la seconde collection, la Black. Sa devise, empruntée au personnage de Jacques Horlaville dans La 273ème fois, serait que « tout est définitivement pis dans le plus mauvais des mondes possibles ». C’est assurément à cette seconde catégorie de la « littérature vieillesse » qu’appartiendraient les nouvelles de Michel Arrivé.
Extrait de la préface de Sylvaine Arrivé
 
12cm x 16cm, 152 pages, ISBN : 978-2-916753-42-3
10€ + 2€ de frais de port

Commander ce livre ?


En quelques clics via PayPal (préféré par la maison) :

Alternativement, par chèque :
accompagné du présent bon de commande
Libellé à l'ordre de Blackout, La Villatte 87220 Eyjeaux.


 
Bios (sources Wikipedia) :
 
Michel Arrivé, né le 7 décembre 1936 à Neuilly-sur-Seine (Seine) et mort le 3 avril 2017 à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), est un écrivain et linguiste français.
Enfant d’une mère institutrice et d’un père ingénieur fait prisonnier de guerre en 1940, Michel Arrivé a été élevé par sa famille élargie (mère, sœur, grand-mère...). Élève précoce et brillant (il obtient son baccalauréat à 16 ans), il entre en Khâgne au Lycée Louis-le-Grand et devient agrégé de grammaire (1958, plus jeune lauréat du concours), docteur d’État ès lettres de l’université Paris-Sorbonne (1970).
Il commence sa carrière dans le secondaire (lycées de Pontoise et Évreux), devient ensuite assistant de Frédéric Deloffre à la Sorbonne. Il va ensuite enseigner la linguistique à l’Université de Tours puis devient professeur de linguistique et de sémiotique à l’Université Paris-Nanterre en 1983. Il fait valoir ses droits à la retraite en 2006. Michel Arrivé a ainsi effectué une longue carrière de professeur à l’Université Paris X Nanterre, où il a dirigé et fait soutenir une centaine de thèses.
Principal spécialiste d’Alfred Jarry, il a publié une vingtaine de livres et plus de trois cents articles.
Il est aussi l’auteur de travaux sur les influences linguistiques de Jacques Lacan, notamment de Pichon et Damourette.
 
Brito, de son vrai nom : Carlos Alberto Brito Ferreira do Amaral est un dessinateur né à Lisbonne en 1943. Il est parti pour Paris en 1963 pour des raisons politico-militaires.
Il effectue des études de commerce à Lisbonne puis obtient une licence de sociologie à Paris. Il n’a pas de formation artistique. Homme à tout faire (ou presque) de 1957 à 1980, il devient ensuite reporter-dessinateur. Salarié au Canard Enchaîné et pigiste au Monde, il est également collaborateur bénévole à La Raison et à Finisterra au Portugal.
Grand prix de l’humour vache 2004 au Salon international du dessin de presse et d’humour.
 

Bookmark and Share

SPIP | | Site Map | Contactez-nous | Follow-up of the site's activity RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl